Le Kindle d’Amazon a 10 ans : quel bilan pour les liseuses numériques ?

Le 19 Novembre 2007, Jeff Bezos, l’emblématique fondateur et PDG d’Amazon, lançait le Kindle une liseuse commercialisée par Amazon.com. Pour les moins technophiles d’entre vous, nous allons commencer par définir ce qu’est une liseuse. Une liseuse est un appareil mobile conçu principalement pour lire des livres numériques. Doté d’un écran pour la lecture, l’appareil permet le stockage des publications numériques pour la création d’une bibliothèque numérique.

La sortie de la liseuse Kindle d’Amazon devait sonner le glas du livre papier. Il faut dire que les avantages des liseuses sont légion à commencer par la possibilité d’emporter partout avec soi sa bibliothèque numérique. La taille et le poids de ces appareils rendent sa portabilité encore plus aisée. En outre, chaque lecteur peut adapter l’expérience de lecture à ses besoins en choisissant par exemple la taille d’écriture qui lui sied le mieux. N’oublions pas d’ajouter à cela la gratuité des livres appartenant au domaine public et une autonomie de plusieurs semaines.

C’est bien simple, ce petit rectangle de plastique ne pesant pas plus de cent grammes vous permet d’emporter avec vous les biographies complètes de François Mitterrand et de Jacques Chirac dépassant chacune allègrement les 1000 pages.

Devant tant d’avantages, comment expliquer alors que dix ans après l’apparition du Kindle, le marché des liseuses ne pèse pas plus de 3.5% en France ? Si le marché progresse d’année en année, la progression est plus que lente et l’on est à des années lumières des 20% atteints aux Etats-Unis par exemple. Alors comment expliquer que les liseuses n’aient pas été à la hauteur du tsunami tant craint par les professionnels du secteur du livre ?

Les amoureux de la lecture pointent souvent du doigt la perte de sensation de toucher du papier que procurent les livres traditionnels. Une relation intime se créant même quelques fois avec un livre que l’on a adoré lire. Le toucher, l’avoir près de soi est un bonheur qui ne peut être procuré par une liseuse.

Les liseuses pâtissent également de la concurrence des smartphones qui proposent également un mode liseuse numérique. Même si l’expérience de lecture proposée par les iPhones ou autres téléphones Android est moins confortable pour la vision, il n’en reste pas moins que cela s’avère très pratique et qu’il n’est pas nécessaire d’acheter un appareil supplémentaire ce qui représente toujours un coût.

Autre point important à considérer, la question tant débattue de la déconnexion des appareils numériques. En effet, on parle de plus en plus de l’importance de nous éloigner de nos chers écrans afin de nous reposer et d’éviter la surchauffe cérébrale. Dans ces conditions la lecture d’un livre sur une liseuse numérique n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus approprié avouons-le.

La volonté des pouvoirs publics de renforcer le numérique à l’école en enseignant directement sur des supports tels que des tablettes permet aux éditions numériques d’afficher une nette progression sur le segment des ouvrages scolaires. Néanmoins, ce sont bien souvent des tablettes de type iPad qui sont retenues puisqu’offrant finalement plus de services que de simples liseuses telles que le Kindle. Les liseuses voient en quelque sorte leur marché phagocyté par les tablettes intelligentes dont le marché est dominé par l’iPad.

Image for post
Image for post

Enfin, la France constitue un marché à part pour Amazon et son Kindle. En effet, la politique du prix unique sauve le secteur en empêchant le géant Américain de vendre ses livres au prix qu’il souhaite. Or, c’est par ce biais qu’Amazon avait attaqué avec succès le marché aux Etats-Unis. En France, cette pratique lui est interdite ce qui permet au nombre de libraires de rester constant aux alentours des 3300 depuis bientôt 10 ans désormais.

Le raz-de-marée tant redouté n’aura finalement pas eu lieu. La France reste un marché à part et sa fameuse exception culturelle aura eu raison du géant Américain. Pour nos hommes politiques, un livre est unique ce qui implique que son prix doit l’être également et ce quel que soit son canal de diffusion. Fort de ce constat, le marché des liseuses reste pour le moment à des années lumières des sommets promis lors de l’apparition du Kindle.

Written by

Entrepreneur / Developer / Blogger / Author. In Bitcoin We Trust: https://www.inbitcoinwetrust.net

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store